Cuisiner les épluchures

Pourquoi cuisiner les épluchures ?

Contrairement aux idées reçues, les épluchures sont pour la plus part comestibles, et sont même triplement bénéfiques !

peau-pommes

Crédits : Marmiton

  1. Elles sont écologiques : chaque année, les Français jettent en moyenne 20 kg de denrées alimentaires dont 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés non consommés. A l’heure où notre alimentation génère 20 % du total des émissions quotidiennes de gaz à effet de serre, il est temps de réduire notre production de déchet (alimentaire, en l’occurrence).
  2. Elles sont économiques : faites le calcul !
  3. Elles sont nutritives : c’est bien connu, la plus part des vitamines et fibres sont concentrées dans la peau des fruits et des légumes !

Pour résumer, en plus d’être délicieuses, les épluchures sont bonnes pour l’organise, le porte monnaie, et la planète. Que demander de plus !

101664178_o

Ce billet est l’occasion de découvrir de nouvelles idées de recettes, en totale adéquation avec les problématiques actuelles de développement durable… pour devenir un cuisinier responsable !

Les peaux de tubercules

  • Les incontournables chips de peau de légumes – et notamment de pommes de terre – font fureur aux Etats-Unis ainsi qu’au Canada… surtout lorsqu’elles sont accompagnées de fromage fondu ! Et si vous souhaitez donner du peps et de la couleur à vos plats, optez pour les épluchures de vitelotte !

p1060191

  • Les bouillons d’épluchures constituent une excellente formule qui préserve valeurs nutritives et sapidités. À boire, s’en servir pour pocher une viande ou un poisson, ou encore pour cuisiner un risotto.
  • Et pour la présentation, nous vous recommandons d’utiliser la peau des pommes de terre comme coque comestible pour vos farce !

Les cosses de petits pois

Elles sont délicieuses en soupes et veloutés (avec de la menthe et de l’ail par exemple), en accompagnement (cuites avec du vinaigre,  à la provençale, ou tout simplement poêlées), ou encore en purée mixées avec des traditionnelles pommes de terre.

Familly 037

Les fanes

Les fanes – aussi bien de navets, de radis, de betteraves, de brocolis, de panais, de carottes… – se savourent en :

  • Potages et veloutés,
  • Beurres parfumés (mixées les fanes avec du beurre salé),
  • Gratins (incorporez vos fanes cuits à la vapeur à la béchamel avant de le faire gratiner),
  • Ou bien en délicieux détournement de pesto.

fanes-de-carottes

Les tiges

Corsez le bouquet de vos huiles, bouillons ou papillotes en y ajoutant des tiges de persil ou de coriandre. Subtil !

Les peaux d’agrumes

L’épluchure la plus communément utilisée reste sans aucun doute le zeste !

Ceci s’explique par la large variété de plats (aussi bien sucrés que salés) avec lesquels ils se fusionnent parfaitement. Quelques exemples : risotto, terrines, papillotes de poisson, bourguignon, osso-buco…

Tartare_leiu_melon-9

Crédits : Les Pépites de Noisettes

Les peaux de fruits à pépins

Un conseil : testez d’urgence les chips sucrées de peau de pommes ou de poires. Combinées  à la douceur du sucre vanillé et de la cannelle comme décoration, vous avez là un superbe accompagnement pour vos desserts !

IMG_5958

Crédits : Cuillère et Saladier

Les bananes

Un gâteau de peau de banane ? C’est aussi surprenant que délicieux. Petit conseil : utilisez des bananes bio, propres et bien mures.

epluchures

Les cucurbitacées

Oserez-vous accompagner votre volaille ou rôti d’écorces de pastèque ? Il vous suffit de débarrasser la peau de pastèque de sa fine pellicule verte extérieure ainsi que de sa chair et de la faire mijoter avec du vinaigre, des aromates et du sucre.

Dans le même genre, citons la confiture d’écorces de melon, qui est également à expérimenter. Utilisez la même recette que pour une confiture classique, en prenant soin d’enlever au préalable la fine couche extérieure de l’écorce. N’hésitez pas à y ajouter le zeste d’un citron, pour plus de goût.

confiture-de-melon

 

Crédits : Cuisine Actuelle

18 commentaires

  • Pingback: Des épluchures au menuA Vos Marks Agence de Marketing Bordeaux | A Vos Marks Agence de Marketing Bordeaux

  • Je suis contente de voir que de plus en plus de gens réalisent que les « épluchures » ne sont pas des déchets mais de la nourriture ! 😉

  • Je cuisine volontiers fanes et épluchures, j’ai le souvenir de chips réalisées par Vincent ferniot avec des épluchures de pommes de terre il y aplus de 10 ans, cela a été un déclencheur… par exemple, avec le zeste d’agrume, on garde tout et on fait des pâtes de fruits 🙂 http://saveurpassion.over-blog.com/article-pate-de-fruits-anti-gaspi-aux-epluchures-d-agrumes-et-cardamome-65551081.html

    • Je suis entièrement d’accord avec l’idée d’utiliser les épluchures car en effet la majorité des propriétés du fruit ou du légume se trouve concentrée à cet endroit MAIS MAIS comme le dit Catalpa je pense aussi qu’il n’est pas assez souvent mentionné qu’il est indispensable de ne le faire qu’avec des fruits et légumes bio – N’oublions pas que c’est aussi dans leurs épluchures (la peau en particulier) que se trouvent concentrés une quantité très importante de pesticides, insecticides, conservateurs…bref une véritable pharmacie !!!

  • J’ai toujours utilisé les peaux et fanes, c’est nutritif , bon et ça donne du goût que beaucoup de cuisiniers de renoms cherchent .

  • je n’y avait jamais penser,et je ne connaisser pas merci je vais garder maintenant

  • Pingback: Peel Pride – utiliser les pelures d’agrumes

  • C’est une grande découverte de savoir que l’on peut cuisiner les cosses de petits pois. Quelle bonne idée !
    Personnellement je ne consomme que les peaux des légumes bio.
    Et quand on ne sait pas quoi faire de ses épluchures rien de tel que de les utiliser pour faire du compost.

  • Depuis très longtemps je fais des veloutés de fanes de radis ou autres… et j’ai testé récemment la gelée de trognons: un délice ! quand vous utilisez des pommes ou poires ou coings, congelez les épluchures et les trognons avec les pépins, et quand vous avez une quantité suffisante procédez comme pour une gelée de fruits, un délice qui ne coûte que le prix du sucre.

  • Ca fait longtemps que je fais des soupes et du pesto de fanes de radis, que je fais revenir les fanes de navet dans du beurre avec de l’échalotte. Quand aux pelures d’oignons et d’échalottes, je les utilise pour colorer mes oeufs durs!

  • J’adore cette idée de « tout est bon » .Je suis à la recherche d’une recette pour utiliser les « poils » de poireaux .Une idée ?

  • Euh oui, les épluchures mais euh, bio ou naturelles s’il vous plait, merci.

  • je découvre un tas de bonne ideé merci

  • trop bien de tres bonne idée

  • Quelle découverte , le marchand de légumes à qui je demandais des conseils de préparations avec des fanes de carottes a ri et m’a dit que c’était bon pour les lapins et bien la prochaine fois je vais lui dire qu’il a tord . il ne connait pas toutes les richesses de son jardin . Je vais illico concocter des bonnes recettes . Merci et bon appétit , en plus moins de déchets et plus d’économies en perspective.

  • je reçois votre article alors que ce matin je prépare un pot au feu. Pendant que ma viande cuit, j’épluche mes légumes. ils sont tellement beaux que je décide de garder les épluchures pour les dessécher au four et ensuite les réduire en poudre. Je pourrais m’en servir pour les sauces ou bouillon en remplacement des cubes industriels ou bio puisque la mode est au bio. Je fréquente les boutiques bio depuis 25 ans, ce que l’on vous propose aujourd’hui c’est du commercial sauf pour quelques produits aux normes AB ou Ecocert, le reste c’est pour moi de la poudre aux yeux mais ce n’est que mon avis.

  • avez-vous une recette pour faire des bouillons de légumes et à partir de cela faire des « bouillons cubes »

    merci de me renseigner et bravo à votre site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *